Projets

E-Tremplin Jeunes

Former les jeunes pour l’emploi

Bruxelles Formation a développé un nouveau programme intégré pour les jeunes Bruxellois de moins de 25 ans afin de sécuriser le parcours qui les mène à l’emploi.

Ce nouveau projet, essentiellement axé sur le secteur du numérique, veille à créer et à renforcer les articulations entre les différentes étapes d’un parcours professionnel. De l’accueil du stagiaire jusqu’à l’accompagnement de ce dernier, le programme vise également à développer les outils comportementaux (soft skills) qui sont indispensables pour l’intégration professionnelle.

Logo de Bruxelles Formation
Salon de la formation

Concrètement, E-Tremplin Jeunes aide les chercheurs d’emploi à entrer dans un parcours de formation qualifiante leur donnant accès à un métier porteur. Le projet propose de nombreux services tels que :

  • des bilans d’acquis de connaissances de base pour orienter les personnes souhaitant entamer un parcours qualifiant ;
  • des modules d’accroche et de mise en projet ;
  • des ateliers découvertes métiers ;
  • des formations de remise à niveau en français, néerlandais, calcul, etc ;
  • des formations certifiantes en bureautique ;
  • des formations liées aux compétences transversales : communication, gestion de projets, adaptation aux changements, etc ;
  • une préparation et de l’aide à la recherche de stage/emploi ;
  • des formations innovantes dans des niches porteuses d’emploi avec une attention mise sur les métiers liés au web (e-vente, e-marketing, développeur web/e-développeur, mécanique fine, etc.) ;
  • un coaching personnalisé tout au long de la formation pour aider le chercheur d’emploi dans ses démarches grâce à un accompagnement pluridisciplinaire et collaboratif ;
  • une pédagogie alternative et active stimulant l’implication, la réalisation de projets et d’objectifs, ainsi que l’autonomisation du jeune.

E-Tremplin Jeunes est un projet qui a bénéficié du soutien du Fonds social européen. Grâce à cette aide, en plus des services précités, Bruxelles Formation a notamment pu mettre sur pied plusieurs campagnes de notoriété afin de faire connaître les formations au plus grand nombre, encourager les jeunes à rester en formation et leur montrer que Bruxelles Formation développe des formations qui leur sont dédiées. Ces campagnes utilisant des canaux multiples (spots TV, spots radio, publications sur les réseaux sociaux, affichages, emailing, sorties Formtruck…) ciblent principalement les jeunes Bruxellois en décrochage, au chômage ou avec un niveau d’éducation dit « faible ».

Exemples de la campagne de 2020 « Moi, quand… ! »

Moi, quand j'ai décidé de me former avec Bruxelles Formation

Durée : 00:20

Moi, quand j'ai réussi ma formation à Bruxelles Formation

Durée : 00:16

Moi, quand j'ai commencé ma formation à Bruxelles Formation

Durée : 00:16

Le témoignage de Ryan Joiret

Ryan Joiret est un jeune Bruxellois de 22 ans qui a suivi la formation « Full stack développeur » proposée par MolenGeek.

Il raconte son parcours…

Après l’obtention de mon CESS et de ma qualification d’infographiste, je souhaitais poursuivre mes études dans la voie du codage web. J’ai donc commencé mes études dans une Haute Ecole mais je me suis vite rendu à l’évidence.

Tout le monde n’est pas adapté au système scolaire « classique ».
Par exemple, la pratique n’était pas assez mise en avant à mon goût alors que, selon moi, c’est une chose essentielle quand on veut apprendre.

J’ai alors cherché une alternative car j’ai compris qu’il n’était pas forcément nécessaire d’avoir un diplôme d’études supérieures pour être qualifié dans son domaine et j’ai choisi de me tourner vers Bruxelles Formation.

La formation de MolenGeek m’a séduit vu sa notoriété et car elle place la pratique au centre de l’apprentissage . Grâce à ma formation, j’ai compris ce qu’était réellement le monde du développement web et mobile. J’ai appris de nombreux langages et outils de développement tels que l’HTML, CSS, JavaScript, React, PHP… Au-delà de ça, il y avait vraiment une bonne ambiance et de chouettes activités.

Par exemple, j’ai participé à un Hackathon où nous devions créer une sorte d’hologramme et qui m’a permis d’apprendre le travail de groupe et de concrétiser une idée en seulement deux jours ! Sur le plan personnel, j’ai compris ce que je voulais réellement faire. Je veux me développer dans le front-end car l’aspect visuel est également très important pour moi. En plus, ça permet d’associer le codage avec ma première passion : le graphisme.

Aujourd’hui, j’ai décroché mon premier stage de 6 mois chez BestCom en tant que développeur. C’est une expérience très enrichissante. J’apprends tous les jours et ce que je fais est bien concret. Je travaille sur des sites e-commerce en tant que codeur mais il m’arrive aussi de toucher au design pour la création de newsletter et de bannières pour des sites. Si c’était à refaire, je n’hésiterais pas. Je suis convaincu d’avoir trouvé ma voie !

Vous aimerez aussi

La Renaissance : le théâtre comme outil de réinsertion

Racynes, une ferme d'animation au service de la réinsertion sociale